Haïkus du quotidien

Un bureau rangé
Des téléphones silencieux
Le bruit s’estompant
Verre d’eau rempli
S’éclipsant dans la nuit noire
Du volet fermé
Une montre grise
Disparaissant dans l’amas
Du panier à linge
Chaise renfoncée
S’évaporant dans l’immense
Pièce de la maison

Matthieu J.

Effluves dissipés,
Ceux de ton corps sur les draps
La pluie qui frappe
Agathe L.

La disparition
Dans la chaleur de ta paume
Des peurs par milliers
La trace effacée
De ton doigt sur le miroir
Et la porte close
Une succulente
Sourde aux pas lourds des voisins
Et à tout le reste
Là, au fond du bol
Les grains de riz s'évaporent
Avec nos paroles

Louise B.